Araignées rouges dans les plantes d’intérieur : traitement naturel pour lutter contre

araignées rouges avec toile sur une plante

🕷️ Contrairement à ce que l’on peut croire, les araignées rouges ne sont pas des insectes, mais des acariens à 8 pattes de couleur rouge / orangé, appelés Tétranyques tisserands. Ces minuscules acariens (environ 5mm !) peu dangereux pour l’Homme, le sont pour les végétaux : ils causent le jaunissement des feuilles et les parsèment de plusieurs points blancs ou jaunes, en se nourrissant de la sève dans les feuilles, qui se décolorent petit à petit. Affaiblie au fur et à mesure, la plante peur mourir si on ne les éradique pas, tout comme une attaque de Thrips.

J’ai récemment eu une invasion d’araignées rouges sur plusieurs de mes plantes : voici comment je m’en suis débarrassé de façon naturelle !

Informations à savoir : fiche identité

  • Nom : Araignée rouge, nom latin : Metatetranychus ulmi.
  • Introduction dans nos appartements par les courants d’air, la pluie, le vent.
  • Facteurs propices au développement des araignées rouges : température supérieure à 20°C, climat sec.

Une fois présentes, les araignées rouges se reproduisent quotidiennement sous forme d’oeuf rouge qui incubent et éclosent en quelques jours, avant de pondre de nouveau. Si on parvient à éradiquer une colonie de spécimens adultes, les oeufs d’araignées rouges peuvent encore éclore et envahir de nouveau le végétal dès que les températures remontent.

Comment reconnaître les araignées rouges ?

araignées rouges avec toiles
Une feuille décolorée de mon groseillier attaquée par les araignées rouges. Les toiles sont clairement visibles, on distingue les acariens.

Vos plantes ont l’air fatiguées, en mauvaise forme ? Cela peut être le signe d’une invasion d’acariens, et plus particulièrement d’araignées rouges. Ces nuisibles s’attaquent à la plupart des plantes d’intérieur, en particulier les Calatheas, Philodendrons, Hoyas, Lierres, Misères et Pothos, aux plantes ornementales comme les dahlias ou les cyclamens, aux fruits et légumes des potagers ainsi qu’aux arbres fruitiers.

Les araignées rouges envahissent petit à petit une plante et sont repérables lorsque les feuilles sont couvertes de tâches décolorées voire même d’une coloration plombée, et qu’elles jaunissent. Les feuilles s’assèchent rapidement, puis tombent.

En observant la plante, il est possible d’identifier rapidement ces invasifs. Des méthodes simples permettent de confirmer la présence d’araignées rouges :

  • en brumisant la plante, des toiles apparaissent sous les feuilles et à leur base
  • en soulevant les feuilles, on découvre ces acariens qui se cachent
  • dans le doute, on peut aussi agiter le feuillage de sa plante au-dessus d’un torchon blanc, on repère plus facilement les acariens qui en tombent.

Selon le niveau d’invasion, une plante verte peut mourir d’une attaque d’araignées rouges : il faut agir rapidement dès qu’on constate ces premiers signes !

Qu’est-ce qui attire les araignées rouges ?

Les araignées rouges tétranyques sont attirées par la sève des plantes : les engrais azotés accélèrent la sécrétion de suc des plantes dont ces acariens se nourrissent.

Les araignées rouges aiment les atmosphères chaudes et sèches, ce qui a tendance à se produire en hiver avec les radiateurs allumés qui assèchent l’air et augmentent la chaleur dans nos appartements.

Comment se débarrasser des araignées rouges ?

Traitement bio préventif contre les araignées rouges

🌡️ En prévention, j’opte pour une brumisation d’un mélange eau + 1 cuillère de savon noir dilué une fois par semaine, sur les plantes sujettes à une invasion d’acariens. Comme elles adorent les ambiances sèches, les araignées rouges ne seront pas à leur aise sur des feuilles humidifiées et ne pourront pas se reproduire dans une atmosphère humide.

Une alternative à l’eau et au savon noir peut être de brumiser du purin d’ortie, ou une décoction d’ail (qui ont également d’autres propriétés bénéfiques pour la plante). La décoction de prêle semble aussi fonctionner en préventif, je n’ai pas encore eu l’occasion de les tester dans ce cas précis.

Une douche ponctuelle de ses plantes vertes est aussi une bonne technique pour prévenir l’apparition de ces acariens. De plus, cela enlève le dépôt de poussière qui bloque la photosynthèse.

Lors du rempotage au printemps, j’en profite pour inspecter mes plantes et changer le terreau. Des parasites peuvent s’y cacher ! Ce processus est aussi bénéfique pour la plante, afin de renouveler l’apport en nutriments avec un terreau “neuf”.

Pendant la période de croissance des plantes, j’évite les engrais azotés comme indiqué plus haut, car il rendent le feuillage plus tendre et plus sucré : encore plus tentant pour les araignées rouges. Ce serait comme recouvrir un pancake de sirop d’érable, en espérant que personne ne va le manger !

Enfin, j’évite de surchauffer mon appartement en hiver. A vos plaids !

Traitement curatif naturel anti araignées rouges

Il est trop tard, vous constatez une invasion d’araignées rouges et votre végétal a subit des dégâts ?

Avant de jeter votre plante, la première chose à faire est de doucher les plantes infectées pour enlever le plus gros. Il ne faut pas avoir peur d’utiliser un jet puissant directement à la pomme de douche, ces bestioles sont tenaces. Il faut ensuite envisager une brumisation (de préférence quotidienne) d’eau et de savon noir dilué. Pour avoir essayé la pulvérisation d’huile végétale comme l’huile de Neem, cette technique n’est pas la plus efficace.

Je vous déconseille d’utiliser des insecticides et acaricides chimiques : en plus d’être nocifs pour l’environnement, ils vont tuer tous les autres insectes bénéfiques et utiles pour les plantes. Par exemple, certains insectes se nourrissent de parasites nocifs ! De plus, les araignées rouges ont une fâcheuse tendance à devenir de plus en plus résistantes aux insecticides chimiques. Alors on oublie !

Un traitement curatif consiste aussi à introduire un prédateur naturel de l’araignée rouge dans la plante infectée. Ces auxiliaires de culture sont très efficaces et offrent de bons résultats, ils évoluent naturellement à condition de ne pas avoir utilisé de produits chimiques sur la plante 3 semaines avant. Parmi les prédateurs de l’araignée rouge, on retrouve :

  • L’Amblyseius californicus : à utiliser en cas de faible invasion, ou en lutte préventive
  • Le Phytoseiulus persimilis : le plus répandu en cas d’attaque d’araignées rouge. Ce prédateur va dévorer les acariens nuisibles à tous les stades de leur développement, de la larve à l’adulte. Un spécimen peut manger jusqu’à 5 araignées adultes et 20 larves par jour !

En complément, on applique les mêmes pratiques qu’en lutte préventive, à savoir une brumisation régulière (eau + savon noir, décoction d’ail ou purin d’ortie – tous les 3 jours) et une réduction de la température intérieure. Pour éviter que seuls les adultes ne soient tués et que les oeufs éclosent plus tard, je vous recommande de pulvériser la plante avec l’un des mélanges pendant au moins 3 semaines.

Les feuilles trop attaquées doivent être coupées et brûlées. Elles ne doivent absolument pas être jetées dans le compost : celui-ci serait à son tour infecté et bon à jeter.

Enfin, attention aux plantes à proximité, les araignées rouges peuvent envahir les pots voisins ! Lors d’une attaque, je vous conseille d’isoler les plants infectés afin de ne pas contaminer le reste de vos plantes vertes.

Mon Philodendron Verrucosum après une attaque d’araignées rouges : les points jaunes sont encore visibles

🌿 Depuis un traitement intensif sur mon Philodendron Verrucosum, il semble que ces acariens se soient fait la malle pour de bon (je n’espère pas dans une autre plante !).

N’hésitez pas à partager en commentaire vos bonnes pratiques. Bon courage !

Crédits photo : Pinterest

Passionné de plantes et en particulier de plantes d'intérieur, Green Cyc écrit des articles sur l'entretien des végétaux à partir de ses lectures, mais surtout de ses expériences personnelles.
Heureux possesseur d'une collection comptant près d'une cinquantaine de plantes d'intérieur et d'extérieur, communes et rares, il reste toujours à la recherche de nouvelles curiosités végétales !

1 réflexion sur “Araignées rouges dans les plantes d’intérieur : traitement naturel pour lutter contre”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *