Monstera deliciosa – Guide d’entretien et de culture

La Monstera deliciosa est une plante d’intérieur très appréciée pour son esthétique et sa facilité de culture. Découvrez dans ce guide toutes les informations nécessaires pour bien entretenir votre Monstera deliciosa : comment l’arroser, comment la fertiliser, comment l’exposer, ou encore comment la bouturer.

Le monstera ou “faux philodendron”, une plante d’intérieur idéale pour les débutants

NomFamilleOrigineTypeHauteurExpositionBouture
Monstera DeliciosaAracéesAmérique CentralePlante d’intérieurJusqu’à 3 mètresLumineuseOui
Fiche information du Monstera Deliciosa

Le monstera deliciosa, ou de son autre nom “faux philodendron”, est une plante d’intérieur tropicale de la famille des Aracées, tout comme le monstera Adansonii. Très répandue dans les intérieurs, cette plante graphique au feuillage persistant et troué est aussi très simple à entretenir.

Où placer un monstera deliciosa ?

Le monstera deliciosa est un amoureux inconditionnel de la lumière : il est important de le placer à proximité d’une source importante de lumière, de préférence derrière une fenêtre. Attention, un soleil trop intense peut brûler ses feuilles, tout dépend de l’orientation de la fenêtre : en plein Sud, mieux vaut décaler légèrement son monstera sur le côté. Les feuilles du monstera se tournent vers la lumière : une façon simple de vérifier si la source de lumière est assez proche !

Le monstera deliciosa étant une plante tropicale, celui-ci peut être placé dans une serre lumineuse ou une véranda ensoleillée pour profiter d’un taux d’humidité important.

Les racines aériennes du monstera deliciosa

Les philodendrons et les monsteras ont la particularité de produire des racines aériennes tout au long de leur croissance, d’où la confusion commune entre les deux plantes. Ces racines semblables à des lianes ont pour objectif de capter l’humidité présente dans l’air. Il ne faut donc pas replanter une racine aérienne pour la laisser en contact avec l’air ambiant.

En revanche, une technique consiste à placer les racines aériennes dans des petits réservoirs d’eau : cela va développer la racine, la rendre plus vigoureuse, et booster la croissance générale de la plante qui va développer rapidement plus de feuilles.

Comment arroser une plante de type monstera ?

Le monstera aime l’humidité, mais pas l’excès d’eau. Pour l’arrosage, 1 fois par semaine pendant les beaux jours et 1 fois toutes les 3 semaines en hiver est suffisant. Il est conseillé de laisser sécher légèrement le terreau en surface, pour créer un rythme de “pompe” de l’eau par la plante. Un terreau constamment humide n’est pas la meilleure option pour cette plante.

Pendant la saison printemps-été, un apport d’engrais pour plantes vertes est important pour donner tous les nutriments nécessaires au développement de la plante. Pour choisir le bon engrais, dirigez-vous vers ceux dont la composition N-P-K (azote, phosphore, potassium) est la plus équilibrée.

On peut aussi brumiser le feuillage d’un monstera deliciosa pour augmenter le taux d’humidité ambiant, ou utiliser un humidificateur d’intérieur. Il est important de dépoussiérer ponctuellement les feuilles de la plante afin de ne pas bloquer la photosynthèse.

Comment faire grossir un monstera ?

Adopter le bon substrat

Pour faire grossir un monstera, il faut d’abord choisir le bon substrat. Les terreaux classiques pour plantes vertes ne sont pas les plus efficaces pour ça, je vous conseille de préparer vous-même votre mélange. Un bon substrat pour monstera peut être composé de :

  • une part égale de perlite, fibre de coco, écorce de pin en morceaux, chips de coco
  • si la plante dispose d’un tuteur, ajouter une poignée de sable de culture horticole et de pumice (facultatif), plus lourde que la perlite, pour que le tuteur soit plus stable.

Plus aéré et drainant qu’un terreau traditionnel, ce mélange n’étouffe pas les racines et limite le risque de pourrissement lié au sur-arrosage. De plus, le monstera deliciosa est à l’origine une plante grimpante qui se nourrit des éléments en décomposition : les morceaux d’écorce et autres ingrédients dans le mélange lui conviennent parfaitement !

Depuis que je suis passé à ce mélange, mon monstera deliciosa (et mes autres Aracées) produit des feuilles perforées beaucoup plus grandes et plus fréquemment !

Installer un tuteur en mousse de sphaigne

Un autre point important pour faire grossir un monstera est d’installer un tuteur composé de sphaigne. Comme présenté dans l’article, ce type de tuteur permet aux racines aériennes de s’enraciner à l’intérieur. Plus le monstera développe ses racines, plus la plante grandit vite et devient grosse !

Quand et comment rempoter un monstera deliciosa ?

En général, les plantes vertes achetées dans le commerce sont plantées dans un pot trop petit : la première chose à faire est de rempoter votre monstera deliciosa si c’est le cas.

Toutefois, le monstera deliciosa, comme la plupart des philodendrons, aime être à l’étroit : un pot trop grand “noierait” ses racines, qui seraient aussi plus sujettes à subir un excès d’eau dû à la trop grande quantité de terreau humide qui les entoure.

Pour ne pas se tromper dans le rempotage, une règle simple est de regarder si les racines sortent du pot par le dessous. Si c’est le cas, il faut sans doute rempoter son monstera.

Pour ce qui est de la période, la plus propice est le printemps, comme pour toutes les plantes vertes d’intérieur. En période hivernale, la plante rentre en dormance.

Comment bouturer un monstera deliciosa ?

Le monstera est très simple à bouturer, le taux de réussite est en général élevé pour cette plante. La méthode la plus simple consiste à couper avec une paire de ciseaux propres une tige de la plante quelques centimètres au-dessous d’un nœud comportant des racines aériennes, et de la placer dans un verre d’eau. Les racines aériennes se développent au bout de 2 à 3 semaines.

Le monstera peut-il produire des fleurs ?

Oui ! Le monstera produit une grosse fleur donnant ensuite un fruit semblable à un ananas allongé. Ce fruit, appelé Cériman, peut mesurer jusqu’à 25cm et est même comestible une fois bien mûr.

Le fruit du monstera : le Cériman

Toutefois, il y a très peu de chances de voir un jour son monstera fleurir, ce phénomène se produit surtout dans son climat tropical et ensoleillé d’origine où toutes les conditions de floraison sont réunies.

Les maladies et problèmes connus du monstera deliciosa

Les nuisibles du monstera

Le faux philodendron n’est pas à l’abri des prédateurs. Parmi les principaux nuisibles, les araignées rouges et les thrips sont attirés par son feuillage et peuvent causer des dégâts importants s’ils ne sont pas éliminés rapidement. Un climat trop sec et chaud favorise leur apparition. Pour s’en débarrasser, une brumisation plus régulière, un traitement au savon noir ou encore une introduction d’acariens prédateurs pour une lutte biologique sont conseillés.

Pourquoi le monstera “pleure” ?

Si les feuilles du monstera “pleurent” ou “transpirent”, il s’agit en réalité d’un phénomène de guttation qui consiste à évacuer un trop plein d’eau. La plante va recracher le surplus d’eau par le bout de ses feuilles. Si ce phénomène n’est pas très grave, il peut en revanche alerter sur le risque de pourrissement des racines si la plante subit un arrosage trop important à répétition.

Monstera deliciosa : causes des feuilles jaunes et comment les traiter

monstera deliciosa feuille jaune
Mon Monstera Deliciosa trop arrosé : un liseré jaune bien visible autour des tâches brunes

La cause la plus probable du jaunissement des feuilles est le sur-arrosage. Cela peut se confirmer en observant le terreau, si celui-ci présente un dépôt blanc de moisissure en surface. Aussi, le sur-arrosage se distingue par un liseré jaune autour des tâches brunes, qui montre que les racines sont en train de pourrir. Le manque de lumière entre aussi en jeu : le terreau a plus de mal à sécher en surface.

Si votre monstera a présente des tâches brunes, tout n’est pas perdu pour autant ! La plante a simplement besoin de ne pas être arrosée pendant un certain temps, on peut éventuellement brumiser les feuilles quelques fois par semaine en attendant que le terreau sèche bien et que toute moisissure soit éliminée. Pour retrouver un bon ratio lumière-eau, on peut déplacer sa plante dans un endroit plus ensoleillé et réduire la fréquence d’arrosage.

Enfin, connaissez-vous le monstera deliciosa “variegata” ? Il s’agit d’une version panachée de blanc de la plante, une rareté génétique qui la rend très prisée, mais aussi plus compliquée à entretenir. Découvez mon guide à ce sujet pour en savoir plus !

Monstera deliciosa “variegata”

Crédits photos : Pexels, Unsplash, Wikipédia

Passionné de plantes et en particulier de plantes d'intérieur, Green Cyc écrit des articles sur l'entretien des végétaux à partir de ses lectures, mais surtout de ses expériences personnelles.
Heureux possesseur d'une collection comptant près d'une cinquantaine de plantes d'intérieur et d'extérieur, communes et rares, il reste toujours à la recherche de nouvelles curiosités végétales !

4 réflexions sur “Monstera deliciosa – Guide d’entretien et de culture”

  1. Bonjour,
    Merci de vos conseils.
    Mon problème est que ma plante a des feuilles avec des bou de feuilles sèches, noir et cassante. Pourquoi? Aidez moi à la sauver.

    1. Bonjour, le bout des feuilles sec est en général le signe que la plante manque d’eau, le bout des feuilles est la 1e zone impactée lorsque l’eau ne parvient pas à atteindre toute la feuille.
      Ou alors, cela peut être dû à un sur-arrosage, le Monstera n’aime pas avoir la terre constamment humide ! Je vous conseille de voir lequel des 2 problèmes vous concerne et d’adapter l’arrosage en fonction 🙂

  2. Bonjour,
    Ma plante se portait bien depuis des annees , j ai acheté une deuxieme monstera que j ai placé a l’autre angle ( a peu pres 3 m de ma premiere plante )et voila qu’au bout de quelques mois ma premiere monstera qui a une taille de 2 m et demi a commencé a avoir des feuilles brunatre , pareil pour la nouvelle plante
    es ce une contamination par un parasite ?

    1. Bonjour, cela peut être une maladie cryptogamique qui se remarque en général avec plusieurs petites tâches sur les feuilles. Si ce sont des parasites, il faut voir s’il y en a sur les feuilles pour les identifier et traiter la plante en fonction. L’emplacement des tâches aide aussi à identifier la cause, si elles sont sur le bord des feuilles, cela peut être un problème d’arrosage, et si elles sont partout sur la feuille, c’est plutôt une maladie. N’hésitez pas à prendre une photo et demander conseil en jardinerie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *