Entretien du Pothos : les conseils pour une plante en parfaite santé

Le Pothos, également connu sous le nom d’Epipremnum Aureum ou encore Scindapsus, est une plante verte tombante, réputée pour sa facilité d’entretien et son prix accessible à toutes les bourses. Cette plante d’intérieur nécessite un arrosage régulier mais pas trop copieux et une exposition lumineuse sans soleil direct. C’est une plante grimpante aux feuilles panachées selon les espèces qui apportera une touche d’élégance à votre intérieur. Découvrez nos astuces pour maintenir votre Pothos en pleine santé !

Présentation du Pothos (Epipremnum Aureum)

Pothos Golden

Le Pothos est une plante d’intérieur appartenant à la famille des Aracées. Originaire de Moorea en Polynésie française, elle est souvent présente dans nos intérieurs avec son feuillage persistant, ses longues tiges décoratives et sa grande résistance aux conditions variables. Cette plante a la particularité de pouvoir grimper et se développer grâce à ses racines aériennes.

Elle est également appréciée pour sa rapidité de croissance et sa résistance aux maladies, ce qui en fait un choix idéal pour les débutants en jardinage à la recherche de plantes d’intérieur faciles à entretenir.

Les variétés de Pothos : Marble Queen, Golden…

Le Pothos se décline en plusieurs variétés, chacune ayant ses propres caractéristiques. 

  • Marble Queen : cette variété se distingue par son feuillage vert panaché de blanc. Elle nécessite une exposition lumineuse pour préserver les nuances blanches de ses feuilles.
  • Le Golden Pothos ou Scindapsus Doré possède des tiges et des feuilles panachées de jaune doré, apportant ainsi une touche de couleur dans votre espace.
  • Il existe également des variétés plus exotiques comme le Pothos Néon à la teinte jaune/vert néon, ou le Pothos Njoy aux tâches blanches et vertes plus prononcées.
Pothos Marble Queen
Pothos Neon
Pothos N’Joy

Ces variétés de Pothos sont toutes adaptées à la culture en intérieur et peuvent être cultivées dans des conditions similaires : parfait pour se constituer une collection !

Où placer son Pothos pour une croissance optimale

Le choix de l’emplacement du Pothos a une influence sur sa croissance. En tant que plante tropicale, le Pothos préfère les emplacements clairs à semi-ombragés sans lumière directe du soleil. Un emplacement trop ensoleillé peut brûler les feuilles de la plante, tandis qu’un lieu trop sombre peut ralentir sa croissance et produire des feuilles plus petites et espacées.

  • Optez pour un endroit bien éclairé, avec une lumière indirecte et vive. Une fenêtre orientée à l’est ou à l’ouest est parfaite.
  • Évitez de placer votre Pothos à proximité de sources de chaleur comme les radiateurs.
  • La température idéale pour le Pothos se situe entre 15 et 29 °C.
  • En rappel à ses origines tropicales, le maintien d’une humidité élevée autour de la plante est bénéfique, mais non indispensable. Un humidificateur d’air peut être un bon investissement.

Comment arroser le Pothos (et éviter les feuilles jaunes)

Pour éviter que les feuilles de votre Pothos ne jaunissent, un arrosage adéquat est essentiel. L’excès d’eau est souvent la cause principale de ce problème, d’où l’importance d’ajuster correctement votre routine d’arrosage.

Tout d’abord, gardez à l’esprit que le Pothos n’aime pas l’humidité constante. Il est donc conseillé de laisser le terreau sécher entre deux arrosages. Vous pouvez vérifier l’humidité du sol en y insérant votre doigt. Si le sol est sec jusqu’à environ 1 cm de profondeur, alors il est temps d’arroser.

De plus, l’eau doit être à température ambiante pour éviter les chocs thermiques qui peuvent endommager les racines.

En termes de fréquence, en été, un arrosage par semaine peut suffire, tandis qu’en hiver, il est recommandé de réduire les arrosages, car la plante va privilégier le développement de ses racines plutôt que de son feuillage. 

Enfin, pour éviter l’accumulation d’eau, assurez-vous que le pot ait un bon système de drainage. Par exemple, placez des billes d’argile au fond du pot pour faciliter l’écoulement de l’eau et éviter que les racines soient en contact permanent avec l’eau dans la soucoupe.

Pourquoi et comment tailler un Pothos ?

La taille du Pothos n’est pas indispensable, mais peut s’avérer bénéfique pour la plante. Elle permet de contrôler sa taille, d’améliorer sa forme et d’encourager une croissance plus dense.

Pourquoi tailler un Pothos : une taille régulière prévient le développement excessif des tiges et évite que la plante ne se dégarnisse. De plus, elle permet de retirer les feuilles jaunies ou malades qui gaspillent l’énergie de la plante, contribuant à la maintenir ainsi en bonne santé.

Quand le tailler : la meilleure période pour tailler un Pothos est le printemps. Vous pouvez également effectuer des tailles légères tout au long de l’année pour maintenir la forme de la plante.

Comment tailler un Pothos : utilisez un sécateur propre et bien aiguisé pour effectuer des coupes nettes. Taillez les tiges juste après un nœud de feuille, cela encouragera la tige à se ramifier.

Que faire des tiges coupées : les tiges coupées peuvent être utilisées pour bouturer votre Pothos, ce qui vous permet d’obtenir de nouvelles plantes gratuitement ! Vous pouvez ensuite les placer dans un verre d’eau, et une fois bien racinées, les replanter à la base de votre Pothos pour l’étoffer.

Guide pour bouturer un Pothos

Bouture de Pothos dans de l’eau

Bouturer un Pothos est une tâche simple et accessible à tous. Voici les étapes clés pour réussir cette opération :

  • Choisir la bonne tige : préférez une tige saine, d’environ 10 à 15 cm de long.
  • Préparation de la bouture : retirez les feuilles les plus proches de l’extrémité coupée pour éviter qu’elles ne pourrissent. Gardez idéalement 2 ou 3 feuilles au sommet de la tige.
  • Immerger dans l’eau ou planter en terre : placez la bouture soit dans un verre rempli d’eau en veillant à immerger quelques nœuds, soit directement plantée dans un pot avec de la sphaigne humidifée.
  • Emplacement : installez votre bouture dans un endroit lumineux mais sans lumière directe du soleil.
  • Entretien : si vous optez pour la bouture en eau, il est inutile de changer l’eau : celle-ci va s’enrichir en hormones de croissance et favoriser le développement des racines.
  • Une fois que les racines sont suffisamment longues (de la taille d’un doigt par exemple), vous pouvez replanter votre bouture dans du terreau !

Astuces pour rempoter un Pothos

Le rempotage du Pothos est une étape qui doit être réalisée avec soin : le changement de pot permet de changer le terreau, qui s’appauvrit avec les années, tout en offrant plus d’espace à la plante adulte. Voici quelques astuces pour réussir cette opération.

Choix du pot : le Pothos préfère être à l’étroit, donc optez pour un pot à peine plus grand que l’actuel. Assurez-vous qu’il ait des trous de drainage pour éviter l’accumulation d’eau.

Préparation du sol : utilisez un terreau bien drainé, de préférence un substrat léger, pour éviter la pourriture des racines. Un terreau mélangé à de la perlite et de la vermiculite peut être un bon choix.

Manipulation des racines : retirez délicatement le Pothos de son pot actuel. Démêlez les racines compactées et coupez celles qui sont endommagées ou mortes (marron foncé ou noires).

Fréquence de rempotage : le Pothos ne nécessite un rempotage que tous les 2-3 ans, ou si les racines commencent à sortir du contenant.

Meilleure période : le rempotage s’effectue idéalement au printemps, mais peut être fait de février à octobre selon les besoins de la plante.

Rendre son Pothos plus touffu : comment avoir un beau pothos ?

Pour obtenir un Pothos plus touffu, voici quelques conseils utiles :

Pincement : cette technique consiste à pincer les pointes des tiges pour stimuler la ramification. L’idéal est de pincer juste en dessous d’un nœud, là où une nouvelle feuille est susceptible de pousser.

Tuteur en sphaigne : ce tuteur en mousse naturelle va offrir à la plante un support végétal pour les racines aériennes. En l’humidifiant régulièrement, les racines vont rapidement croître et les feuilles de votre Pothos vont devenir plus larges.

Voir notre tutoriel : réaliser un tuteur en sphaigne

Taille : vous pouvez tailler les tiges de votre Pothos afin de favoriser une croissance plus dense. Cela peut être particulièrement utile si votre plante a tendance à développer de longues tiges sans beaucoup de feuilles.

Lumière : un bon éclairage peut favoriser une croissance plus dense. Toutefois, évitez de placer votre Pothos en plein soleil, qui pourrait brûler ses feuilles. Une lumière indirecte reste préférable.

Bouturage : le bouturage permet de multiplier votre plante et de la rendre plus touffue en replantant les boutures à sa base.

Arrosage : un arrosage adéquat est indispensable pour une croissance saine. Un arrosage trop fréquent peut entraîner un feuillage clairsemé. Veillez à laisser le sol sécher entre deux arrosages.

Ces conseils, appliqués régulièrement, devraient vous aider à obtenir un Pothos plus dense et plus luxuriant.

Les maladies courantes du Pothos

La gestion des maladies du Pothos se résume principalement à une bonne prévention. Bien qu’il soit robuste, le Pothos peut être sujet à quelques problèmes, souvent liés à des conditions de culture inadéquates.

Parmi les maladies courantes :

  • Pourriture des racines : généralement due à un excès d’arrosage, elle se manifeste par un jaunissement et un flétrissement des feuilles. Traitez en réduisant les arrosages et en assurant un bon drainage.
  • Araignées rouges : ces parasites apprécient les environnements secs. Ils provoquent des taches jaunes ou argentées et peuvent être combattus en augmentant l’humidité autour de la plante et en vaporisant du savon noir dilué à l’eau.
  • Taches sur les feuilles : causées par divers champignons ou bactéries, elles se manifestent par des taches brunes sur les feuilles. Éliminez les feuilles atteintes et évitez les arrosages excessifs.

Il est conseillé de toujours isoler une plante malade pour éviter la propagation des maladies et parasites sur vos autres plantes d’intérieur.

Le Pothos est-il toxique pour les chiens et chats ?

Oui, le Pothos est modérément toxique pour les chiens et chats. En effet, cette plante contient de l’oxalate de calcium, une substance irritante pour les muqueuses.

Si votre animal ingère une partie de la plante, il peut souffrir de :

  • Irritation buccale
  • Salivation excessive
  • Vomissements
  • Difficultés à avaler

Dans certains cas rares, cela peut même provoquer une constriction des voies respiratoires. Il est donc recommandé de garder le Pothos hors de portée de vos animaux de compagnie en le plaçant en hauteur, et de surtout consulter un vétérinaire si votre animal présente des symptômes après avoir ingéré des parties de la plante.

Pothos, Epipremnum Aureum et Scindapsus : quelles différences ?

Scindapsus pictus ou Pothos Argenté

On peut s’y perdre en lisant les noms sur les étiquettes en rayon jardinage : 3 noms qui semblent désigner la même plante !

En réalité, Epipremnum désigne le genre, Aureum désigne l’espèce (ou la variété), c’est le “vrai” nom de cette plante. Pothos et Scindapsus désignent deux autres genres qui incluent eux-mêmes d’autres espèces, mais la confusion est aussi légitime de part le nom anglais “Golden Pothos” qui complexifie le sujet… Dans les jardineries et boutiques, le nom le plus répandu et compréhensible reste aujourd’hui “Pothos”.

Heureusement, pour les jardiniers amateurs, ces variétés ont pour la plupart toute la même routine d’entretien, et ce qui compte, c’est que son apparence vous convient !

Photos : Unsplash

Passionné de plantes et en particulier de plantes d'intérieur, Green Cyc écrit des articles sur l'entretien des végétaux à partir de ses lectures, mais surtout de ses expériences personnelles.
Heureux possesseur d'une collection comptant près d'une cinquantaine de plantes d'intérieur et d'extérieur, communes et rares, il reste toujours à la recherche de nouvelles curiosités végétales !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *