Entretien de l’Oxalis triangularis pourpre

Cette plante d’intérieur aussi appelée “faux trèfle” ou “trèfle à fleurs roses” est un vrai régal pour les yeux ! On en trouve aujourd’hui en jardinerie à partir du printemps, en pot ou en godet, voire même sous forme de bulbes sur des sites spécialisés ou par le biais de troqueurs de plantes.

L’oxalis triangularis est facile d’entretien et se cultive très bien en pot, voire même en suspension pour profiter de son beau feuillage retombant et de ses fleurs en forme de clochettes roses.

Chaque soir, les feuilles de l’oxalis se referment sur elles-mêmes, et s’ouvrent le lendemain matin : ce phénomène naturel qu’on retrouve aussi chez les œillets s’appelle la Nyctinastie. Un spectacle fascinant ! Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la culture et l’entretien de l’oxalis.

Culture de l’Oxalis triangularis pourpre

L’oxalis triangularis est une plante à bulbe à croissance rapide. La période de croissance de l’oxalis est de fin février / début mars à octobre, elle se plaît bien dans un terreau universel léger ou un mélange de terreau et de sable.

Il est conseillé de rempoter l’oxalis chaque année, en février, juste avant la reprise de sa végétation. Durant sa période de croissance, il est possible d’ajouter un engrais liquide tous les 15 jours pour profiter d’une belle floraison. Son feuillage sera aussi plus résistant.

Luminosité et exposition de la plante : où placer un Oxalis triangularis

☀️ Pour s’épanouir, l’oxalis pourpre a besoin de beaucoup de lumière (soleil direct ou non) : ses feuilles se tournent d’ailleurs vers la source de lumière. Un rebord de fenêtre convient par exemple parfaitement à cette plante. Plus la plante reçoit de lumière, plus la production de fleurs sera abondante. En revanche, moins l’oxalis reçoit de lumière, plus ses feuilles seront larges, avec une floraison moins importante.

Ses feuilles pourpres qui ressemblent à des papillons laissent place à de petites fleurs 💮 durant la belle saison, entre mai et septembre.

Elle peut aussi être placée à l’extérieur pendant les beaux jours, dans un endroit frais et lumineux, il faut simplement éviter de l’exposer au vent : ses longues tiges sont fragiles et peuvent casser.

L’idéal pour l’oxalis est aussi d’éviter les endroits surchauffés, cette plante s’accommodera plus facilement d’un lieu autour de 18-20°C, nos appartements lui conviennent ainsi très bien.

Les tiges et fleurs fanées peuvent être retirées systématiquement pour garder une belle plante au fil du temps.

Arrosage de l’Oxalis triangularis

💧 Ses besoins en eau sont importants, il faut fournir un arrosage régulier. L’oxalis a tendance à boire beaucoup du printemps à l’automne et peut vite manquer d’eau pendant une absence prolongée, veillez à garder le substrat toujours humide par précaution, sans qu’il soit détrempé au risque de faire pourrir les racines.

Oxalis triangularis pourpre

Comment hiverner son Oxalis triangularis ?

Durant chaque période de dormance, l’oxalis a besoin d’un cycle d’hivernage complet si vous voulez garder des tiges robustes d’année en année.

  1. Il faut couper à ras toutes les tiges en novembre, puis placer le pot dans un endroit sombre et sec (idéalement une cave ou garage), à des températures fraîches (5 à 15°C).
  2. Avant le début du printemps, en février, sortez votre oxalis et placez le à la lumière, puis reprenez les arrosages normaux.
  3. Vous verrez rapidement de nouvelles pousses apparaître !

Comment bouturer un Oxalis triangularis ?

Multiplier un Oxalis triangularis grâce aux bulbes

🌱 Cette plante se bouture très facilement : il suffit de prélever un des bulbes présents dans le substrat, et de le replanter directement en terre ou dans de la sphaigne. C’est le grand avantage des plantes à bulbe !

Bouturer un Oxalis triangularis dans l’eau

Les tiges du faux trèfle à fleurs roses peuvent aussi être bouturées en eau, lorsque vous en cassez une par accident par exemple. Il faut pour cela placer les tiges dans un verre d’eau sans noyer les feuilles, puis attendre un bon mois voire deux avant de voir une sorte de “bulbe” se former à la base, qui pourra être replanté. Vous pourrez même voir des jeunes pousses apparaître dans l’eau, c’est le signe que le la bouture doit être replantée en terre.

Si une bouture d’oxalis cultivée dans de l’eau meurt au moment du rempotage en terre, pas de panique : les tiges fanées peuvent être coupées, la base enterrée de la bouture pourra vous offrir de nouvelles pousses une fois bien enracinée.

Erreurs de culture et maladies : pourquoi mon Oxalis pourpre meurt

Si la plante a l’air fatiguée, plusieurs causes sont possibles :

  • un manque d’eau (substrat très sec), ou excès d’eau (pourrissement des racines : contrôlez leur état)
  • l’oxalis est trop à l’étroit dans son pot : rempotage nécessaire 1 fois par an
  • mauvaise exposition : luminosité insuffisante
  • si les feuilles semblent tâchées de points blancs, il peut s’agir d’une attaque d’araignées rouges
  • si la plante fane en automne ou hiver : c’est normal, il s’agit de son cycle naturel !

D’autres variétés d’Oxalis à découvrir : vert, violet sombre…

Oxalis triangularis vert

💮🌸 Plusieurs variétés d’oxalis triangularis existent ! Si la plus Instagrammée est incontestablement la pourpre, on trouve aussi de l’oxalis avec des feuilles vertes et une floraison rose, ou encore de l’oxalis pourpre avec un feuillage plus contrasté et plus sombre.

L’oxalis est-elle comestible ?

Oui ! Les feuilles de l’oxalis triangularis sont comestibles et ont un goût acidulé, proche de la pomme et du citron. C’est une bonne façon d’apporter une touche d’originalité à une salade ou une entrée, en plus d’amener de la couleur dans l’assiette si l’oxalis est violette !

Crédits photo : Flickr

Passionné de plantes et en particulier de plantes d'intérieur, Green Cyc écrit des articles sur l'entretien des végétaux à partir de ses lectures, mais surtout de ses expériences personnelles.
Heureux possesseur d'une collection comptant près d'une cinquantaine de plantes d'intérieur et d'extérieur, communes et rares, il reste toujours à la recherche de nouvelles curiosités végétales !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *