Entretien de l’Alocasia Dragon Scale

L’Alocasia Dragon Scale est une de mes plantes d’intérieur préférées. Et on comprend pourquoi quand on voit ce magnifique feuillage “peau de dragon” tout droit sorti d’une fiction ! Il existe deux variétés : la dragon scale au feuillage vert, et la silver dragon scale au feuillage argenté. C’est cette dernière version qu’on peut voir sur la photo.

Originaire d’Asie, l’Alocasia Baginda Cuprea Dragon Scale, de son nom complet, est une plante d’intérieur à bulbe de la famille des Aracées.

Luminosité idéale de l’Alocasia Dragon Scale

🌤️ L’Alocasia dragon scale, qu’il soit silver ou green, apprécie les expositions lumineuses pour bien se développer, et supporte la mi-ombre. Le soleil direct est à proscrire : il abimera ses jolies feuilles. Côté température, le végétal apprécie une pièce entre 15°C et 30°C, ce qui est parfaitement adapté à nos appartements.

Arrosage de l’Alocasia Dragon Scale

💧L’Alocasia baginda demande un terreau toujours humide, sans être détrempé : cela pourrait faire pourrir ses racines. On remarque généralement un excès d’eau par des feuilles inférieures qui jaunissent.

Pour éviter de la noyer au risque de faire pourrir ses racines, je remplis une coupelle de billes d’argile et d’eau et pose mon Alocasia par dessus : l’évaporation de l’eau va contribuer à l’humidité, tandis que les billes vont empêcher la plante de baigner directement dans l’eau. Une serre est aussi idéale pour ce type de plante, mais l’Alocasia dragon scale survient bien sans.

Si votre Alocasia dragon scale est placée à la mi-ombre, il faut faire attention à ne pas trop l’arroser : la terre sèchera plus lentement qu’avec une exposition très lumineuse. Il est aussi possible de placer son Alocasia dans sa salle de bain pour profiter d’un bon taux d’humidité, à condition que cette pièce soit lumineuse (fenêtre, verrière…).

Certains préconisent d’utiliser de l’eau non calcaire comme de l’eau de pluie, mais la mienne supporte très bien l’eau du robinet ! Le mieux est de tester : si la plante n’apprécie pas l’eau du robinet, elle vous le fera savoir en vous montrant des feuilles décolorées et abîmées par endroit.

Taux d’humidité pour un Alocasia Dragon Scale

Alocasia green Dragon Scale

L’Alocasia dragon scale se cultive comme tout Alocasia qui se respecte : c’est à dire avec un taux d’humidité élevé (entre 60% et 80%). Comme il est difficile d’atteindre cette hygrométrie en appartement, un brumisateur peut être une bonne solution.

Egalement, n’hésitez pas à regrouper vos Alocasias si vous en avez plusieurs, ou de les placer près de Calatheas par exemple : ce petit attroupement est parfait pour créer une “zone humide”.

Attention toutefois à la brumisation : celle-ci n’aime pas, cela risque d’abîmer ses feuilles, on le remarque par exemple avec des tâches argentées sur les feuilles.

Quel terreau pour un Alocasia, ou plante oreille d’éléphant ?

L’Alocasia dragon scale apprécie un substrat riche et bien drainé. Un mélange de terreau, sphaigne, tourbe et perlite est l’idéal.

Côté rempotage, il n’est pas nécessaire de le faire chaque année, l’Alocasia baginda aime être à l’étroit, ses racines peuvent toucher les bords du pot. Un rempotage tous les deux ans minimum devrait suffire pour renouveler le terreau et apporter aux racines de l’espace supplémentaire pour se développer.

Apport d’engrais

En période de croissance (mai à septembre), il est possible d’utiliser un engrais pour plantes vertes d’intérieur, le mieux étant l’engrais avec du fer. Le fertilisant doit toujours être appliqué sur sol humide, au risque de brûler les racines dans le cas contraire.

Le reste de l’année, il n’y a pas besoin d’apporter de l’engrais.

Comment bouturer un Alocasia Dragon Scale ?

Baby Alocasia Silver Dragon

🌱 Multiplier un Alocasia est assez simple : des petits bulbilles se forment avec le temps dans les racines, ce sont tous de potentiels bébés 🙂

Lors du rempotage par exemple, on remarque ces bulbilles enfouis dans la terre. Il suffit de les prélever et de les replanter dans de la sphaigne ou un mélange perlite / vermiculite en contact avec de l’eau. Les racines ne tarderont pas à se développer !

Il arrive aussi parfois que l’Alocasia produise des rejets autour de sa base, pouvant être replantés dans un substrat adapté ou dans de la sphaigne pour une transition douce avant le terreau.

Dans les deux cas, il est important de veiller à ce que le rhizome soit partiellement enterré, en surface. La lumière doit pouvoir atteindre le haut du rhizome, et les racines ne doivent pas être trop profondes au risque de pourrir.

☢️ Attention aux propriétaires d’animaux de compagnie : comme tous les Alocasias, cette plante est toxique.

Maladies de l’Alocasia

Nuisibles et parasites

L’Alocasia Dragon Scale, comme la plupart des Alocasias en général, peut être attaqué par des cochenilles, surtout lorsque la plante est cultivée en serre. Pour s’en débarrasser, on peut les retirer avec un coton ou tissu imbibé d’alcool à brûler.

Les thrips peuvent également envahir cette plante, notamment lorsque l’humidité ambiante est trop faible. Pour éradiquer des thrips, augmenter le taux d’humidité ou utiliser des auxiliaires de culture comme des Orius laevigatus.

Si l’Alocasia a des feuilles jaunes

Quand les feuilles de l’Alocasia jaunissent, cela est dû à un sur-arrosage, ou au contraire, une terre restée trop sèche trop longtemps. Enfoncez votre doigt sur quelques centimètres dans le terreau pour vérifier son humidité et réadaptez votre arrosage en fonction.

On remarque parfois des tâches marrons sur les Alocasias : ces tâches sont le signe que le taux d’humidité est trop faible, les nouvelles feuilles sont alors plus petites.

Un autre Alocasia à découvrir d’urgence : l’Alocasia Black Velvet et ses feuilles douces !

Alocasia : feuilles tombantes, que faire ?

L’Alocasia est une plante particulièrement gourmande en nutriments. Si votre pot est trop petit, ou si le terreau est trop ancien et sans apport d’engrais, les tiges de la plante vont retomber et ne tiendront pas sans tuteur. Si votre Alocasia manque de nutriments, elle aura aussi tendance à laisser mourir une feuille dès qu’une nouvelle feuille pointe le bout de son nez. Essayez de changer de pot ou utiliser de l’engrais du printemps à l’automne pour corriger ce souci.

Crédits photo : Flickr, Freepik

Passionné de plantes et en particulier de plantes d'intérieur, Green Cyc écrit des articles sur l'entretien des végétaux à partir de ses lectures, mais surtout de ses expériences personnelles.
Heureux possesseur d'une collection comptant près d'une cinquantaine de plantes d'intérieur et d'extérieur, communes et rares, il reste toujours à la recherche de nouvelles curiosités végétales !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *